chirurgie obesite tunisie : Maigrir avec la chirurgie bariatrique

La chirurgie de l’obésité en Tunisie regroupe tous les traitements chirurgicaux de l’obésité.

C’est l’ensemble des interventions qui visent soit à la restriction soit à la malabsorption des aliments consommés par le patient afin de lui redonner un poids et une vie normale, et aussi de réduire les risques de comorbidités qui lui sont liées (hypertension, diabète, maladies caridiovasculaires, etc.)

L’obésité qui est à distinguer du surpoids, a la particularité d’être une accumulation excessive de graisse nocive non seulement pour la santé, le bien-être en général mais aussi sur le plan des relations sociales.

L’obésité contraint à une vie sédentaire, qui oblige le patient à s’enfermer et de continuer à se nourrir grassement, un cycle infernal qui, s’il n’est pas chirurgicalement et urgemment pris en charge, peut s’avérer mortelle (obésité morbide) pour le patient. Pour l’OMS, la surmortalité actuelle dans le monde est liée en partie à l’obésité. D’où l’urgence de ces interventions de la chirurgie bariatrique.

chirurgie-obesite-avant-apres

Caractéristiques et types d’obésité

Pour envisager un traitement chirurgical de l’obésité, il est important de savoir quel type de patient obèse on est.

Car, il en existe plusieurs types en fonction des caractéristiques de l’obésité.

De manière générale, l’obésité se mesure en divisant le poids du patient par sa taille au m².

Le résultat est l’Indice de masse corporelle(IMC) ou unité de mesure de l’obésité.

L’obésité n’est pas la même chez tout le monde. Elle se distingue selon la forme/sexe ou le poids du patient. Sur la forme ou le sexe, on distingue l’obésité androïde de l’obésité gynoïde.

La première est courante chez les hommes et se caractérise par une accumulation de graisse dans la partie haute du corps (obésité abdominale).

L’obésité gynoïde est plus féminine, parce que la surcharge pondérale se fait au niveau des fesses, des hanches (soit culotte de cheval, poignée d’amour, etc.).

Mais chez l’homme ou la femme, l’obésité peut être une obésité modérée, une obésité sévère ou une obésité morbide.

L’obésité est dite modérée lorsque le résultat du calcul poids/taille (m²) est entre 30-35 ; elle est sévère quand ce résultat est au-dessus de 35 sans franchir le seuil de 40. Mais si l’IMC = 40kg/m², il s’agit d’une obésité morbide (risque de mortalité plus élevé).

Les interventions de la chirurgie bariatrique

La plupart de ces opérations sont réalisées sous cœlioscopie.

La chirurgie bariatrique a pour but d’agir sur la structure du tube digestif afin de réduire considérablement le poids du patient et de le stabiliser, de diminuer les affections liées à l’obésité.

La perte de poids après une chirurgie de l’obésité va dépendre peut-être du type d’intervention pratiquée, mais l’hygiène alimentaire et de vie du patient est assez déterminante pour se maintenir. Une chirurgie de correction des séquelles de l’obésité peut être envisagée : abdominoplastie, lifting des seins, lifting des fesses, augmentation des seins, etc., l’essentiel étant de se sentir parfait dans sa peau.

Sinon, les principales interventions proposées par la chirurgie de l’obésité sont :

 L’anneau gastrique modulable.

C’est une technique de restriction pure, qui consiste à encercler la partie haute ou supérieure de l’estomac avec un anneau ajustable de manière à avoir une poche gastrique d’environ 15ml reliée à l’estomac.

 Le by-pass gastrique ou dérivation gastro-jéjunale est une technique restrictive et malabsorptive qui consiste à diviser l’estomac de manière à avoir une poche gastrique de 10 ou 20 ml séparée de l’autre partie de l’estomac.

 La sleeve gastrectomie ou gastrectomie longitudinale est une technique dont le but est d’enlever les 2/3 de l’estomac.

La partie supprimée est celle contenant l’hormone de la faim.

Grâce à cette technique, le patient a un appétit diminué et donc mange moins.

Chacune de ces techniques a cependant ses avantages que ses inconvénients.

Et la chirurgie de l’obésité n’est pas sans complications.

Il est donc important d’envisager avec le chirurgien l’ensemble des risques des interventions, et aussi les contraintes que peuvent imposer l’une ou l’autre technique chirurgicale.

Tarifs chirurgie obésité