Abdominoplastie à haute tension supérieure

La plastie abdominale est, en soi, une technique poussée qui vise à améliorer l’aspect relâché du ventre et qui procure au patient un ventre plat et lisse.
De plus, la technique de la haute tension supérieure est la « nouvelle génération » de la chirurgie plastique classique du ventre.

Que veut-on dire par la haute tension ?

Conçue en 2000, cette pratique chirurgicale se distingue par la répartition égale des tensions au niveau du ventre et non pas seulement au niveau de l’incision pratiquée (au niveau du maillot). Ainsi, la tension du remodelage du tissu abdominal cutané sera réparti sur : le ventre, le nombril, le pubis et même le dos.
Trois cas sont possibles selon l’endommagement de la peau abdominale :

  • Nécessité de repositionner le nombril : la cicatrice est camouflée à l’intérieur de l’ombilic ;
  • Cicatrice au niveau de la zone sus-pubienne mais la tension appliquée est moins importante ;
  • Tensions appliquées de part et d’autre du nombril sans altérer son aspect naturel.

Quel est l’intérêt de cette technique ?

Résultat plus harmonieux qu’une abdominoplastie classique, durable, suites opératoires plus simples et moins lourdes, un confort assuré pour le patient.
En effet, le patient peut apprécier le résultat obtenu dès le retirement des pansements. L’aspect de la cicatrice et du nombril est naturel et très discret et le résultat est plus subtil.

Abdominoplastie haute tension VS plastie abdominale classique

La technique usuelle consiste à éliminer l’excès cutané et graisseux de l’abdomen. Généralement, le chirurgien plasticien commence par une liposuccion et finalise par la plastie abdominale.
Dans d’autres cas, les muscles abdominaux se sont éloignés (diastasis musculaire) donc un rapprochement musculaire s’impose pour corriger ce diastasis.
La tension unidirectionnelle employée lors de l’abdominoplastie usuelle peut entrainer plusieurs suites opératoires lourdes, voire des complications telles que : l’hémorragie, la formation des ecchymoses et des hématomes dus à la tension cutanée, une nécrose cutanée ou même la formation d’une cicatrice chéloïdienne ou hypertrophique.
Évidemment, vous évitez globalement ces complications en effectuant une abdominoplastie à haute tension supérieure.

Chirurgie plastique du ventre à haute tension supérieure : Quelles suites opératoires ?

Comme on a déjà mentionné, les suites opératoires de cette pratique chirurgicale sont plus simples que la plastie abdominale classique.
Le patient peut sentir quelques douleurs après l’intervention, similaires à des étirements et des courbatures mais celles-ci peuvent être atténuées, simplement, par la prise des antalgiques prescrits par le chirurgien esthétique.
Les drains appliquées et qui servent à diminuer les saignements et améliorer la circulation lymphatique, peuvent être retirés même après 1 jour de l’opération.

Plastie abdominale à haute tension : moins de risques ?

Sinon, il faut évoquer que cette technique assure le « safe way » pour le patient, c’est-à-dire qu’elle est plus sûre et limite l’apparition des hématomes, les risques d’hémorragie et des cicatrices chéloïdiennes ou gonflées.
Cependant, tous les risques et les complications d’une intervention chirurgicale classiques existent aussi pour cette plastie (malgré leur rareté).