Votre abdominoplastie en Tunisie
31 mai 2016
La différence entre le chirurgie plastique et esthétique
4 juin 2016

La ptose mammaire se définit comme l’affaissement et le déroulement du sein. Communément appelée “seins qui tombent” la ptôse mammaire est due aux effets du temps, à un amaigrissement important ou encore à la suite de grossesses avec allaitement. On note en cas de ptôse mammaire que le sein est trop bas et que sa partie supérieure est “désabitée”. Le seul remède à ce jour à la ptose mammaire est la chirurgie plastique correctrice.

L’intervention correctrice de la ptôse mammaire

Pour remédier à la ptose mammaire, le chirurgien intervient à deux niveaux. Il s’agit de remonter l’aréole et le mamelon puis de remodeler la glande afin de lui donner un galbe harmonieux, bien proportionné avec le buste de la patiente. En ce qui concerne la technique opératoire de la ptose mammaire, il existe deux types de re-drapage de la peau qui entraînent deux types de cicatrice.
C’est l’importance de la ptose mammaire qui déterminera le modus operandi.

Pour une ptose mammaire modérée, le chirurgien pratique une plastie à cicatrice verticale unique et péri aréolaire. La patiente aura une première cicatrice autour de l’aréole, et une deuxième verticale de l’aréole au sillon sous le sein.

L’autre technique utilisée est celle de la cicatrice en T inversé, où s’ajoute à la cicatrice aréolaire et à la cicatrice verticale une cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire.
Afin d’éviter ce dernier type de cicatrice horizontale dans la correction de ptose mammaire.

Dans certains cas, si la ptose mammaire est accompagnée d’une hypoplasie (volume insuffisant) ou d’une hypertrophie (volume trop important) mammaire, l’intervention est l’occasion de mettre en place une prothèse mammaire ou de réduire significativement la taille des seins.
Il est important de noter que suite à une opération de ptose mammaire, les seins gardent leur sensibilité et les canaux galactophores n’étant pas touchés, la patiente pourra envisager l’allaitement.

Le pré et post-opératoire du lifting des seins

Cette chirurgie correctrice s’opère sous anesthésie générale. Un bilan pré-opératoire habituel est par conséquent effectué conformément aux prescriptions et la patiente devra obligatoirement consulter un médecin anesthésiste avant l’intervention.

La durée moyenne d’une intervention lifting des seins et d’une à deux heures. Le délai d’hospitalisation dans la clinique esthétique est relativement court puisqu’il varie entre 24 et 48 heures. Une convalescence d’une dizaine de jours est à prévoir, ainsi que le port d’un soutien gorge jour et nuit pendant au moins un mois.

//]]>