Couronne dentaire sur implant

La médecine dentaire a développé plusieurs techniques et procédures pour remplacer les dents perdues.
La pose d’une couronne sur un implant dentaire figure dans la liste des techniques les plus avancées et les plus récentes.
Les implants dentaires sont des racines artificielles que l’on fixe dans l’os de la mâchoire et qui sont destinés à accueillir une prothèse dentaire. Aujourd’hui, l’implantologie dentaire est une technique bien maitrisée par les spécialises et dont le résultat final est optimal.

Étapes de la pose d’un implant dentaire

La pose d’un implant dentaire comporte plusieurs étapes :

  • Le patricien place l’implant dans l’os : c’est la phase de la chirurgie dentaire.
  • Une période de quelques semaines permet une parfaite symbiose entre les deux éléments biologiques l’os et l’implant : c’est l’osteointégration.
  • Le dentiste place une vis, prend une empreinte dentaire et pose ensuite une couronne : c’est la phase prothétique.

Procédures de fabrication des couronnes

La couronne désigne la partie de la dent extérieure à la gencive qui est recouverte par l’émail. La pose d’une couronne prothétique a pour but de soigner et de protéger une dent cassée ou abimée.
Avant de procéder à l’installation d’une couronne dentaire, le dentiste doit examiner la condition médicale et bucco-dentaire du patient à l’aide notamment d’une radiographie. Cet examen permet de révéler le nombre et la position des dents manquantes ainsi que la qualité et la quantité d’os.

La prise de l’empreinte

Le dentiste prend une empreinte de la dent qui doit être traitée afin d’obtenir des modèles dentaires qui ont pour but la confection d’un cirage diagnostique.
Il sculpte une partie de la dent naturelle pour faciliter la pose de la prothèse. Il place la couronne temporaire et envoie l’empreinte au laboratoire. Lorsque le dentiste et le patient sont satisfaits, le technicien de laboratoire procède à la fabrication de la couronne permanente, conçue sur mesure.
La durée de la phase préopératoire est variable.

La préparation de l’implant

  • Une consultation initiale avec le chirurgien et le dentiste est essentielle avant d’envisager un traitement en implantologie.
  • Un examen clinique rigoureux est effectué avec la prise des radiographies en deux ou trois dimensions. L’image en 3D permet au chirurgien spécialiste de de bien évaluer la qualité et la quantité d’os autour du futur implant.
  • Le chirurgien explique au patient le déroulement de la procédure, les risques opératoires et le taux de succès.

Une greffe d’os au niveau de la mâchoire

La pose d’un implant dentaire nécessite parfois de procéder à une greffe osseuse. C’est notamment le cas pour les patients qui présentent un volume osseux insuffisant pour poser l’implant. Le chirurgien utilise le plus souvent de l’os synthétique. Le patient doit attendre une guérison complète qui peut s’échelonner sur une période de quelques semaines à plusieurs mois. Une fois, il vérifie l’intégration de la greffe d’os, il va procéder à la pose de l’implant.

La pose de l’implant

La chirurgie implantaire se déroule généralement en cabinet sous anesthésie locale.

  • Le chirurgien commence par exposer l’os de la mâchoire en faisant une incision dans la gencive ou l’implant dentaire sera posé.
  • Ensuite, il fait un trou dans l’os de la mâchoire, l’implant dentaire sera vissé.
  • Une période de 3 à 6 mois est nécessaire pour que l’os se soude à l’implant par le phénomène d’osteointégration.
  • Le chirurgien vérifie l’osteointégration de l’implant à l’aide de radiographies dentaires.
  • Le dentiste prend les empreintes de l’implant et des dents voisines.
  • Le technicien de laboratoire confectionne la couronne en porcelaine.
  • Au dernier rendez-vous, le dentiste vérifie l’intégration de la couronne dans la bouche du patient l’installe avec une vis.