L’impression 3D ou la révolution de la dentisterie esthétique

L’invention de l’impression 3D a permis d’ouvrir de nouveaux cieux pour plusieurs domaines tels que la mécanique, l’art, la médecine et également la dentisterie esthétique y compris la fabrication des prothèses dentaires.

Quel est le procédé de fabrication des pièces prothétiques ?

Le spécialiste en impression 3D (dentiste, orthodontiste, prothésiste, etc.)  expose le patient qui désire remplacer des dents manquantes, sous un scanner afin de prendre les empreintes des autres dents et de sa cavité bucco-dentaire (exploration intra-orale).

Après la prise des empreintes et leur analyse par un logiciel conçu pour cette fin, l’imprimante 3D utilise des fichiers STL pour transformer les informations qui y sont inscrites, en un modèle concret (c’est la modélisation CAO).

Ces informations sont divisées en des slices microscopiques afin d’augmenter la précision de l’impression.

Des prothèses diversifiées et des modèles sur mesure !

Le logiciel inventé est spécialement dédié à la fabrication des prothèses dentaires. Il est appelé : DentalWings™.produits 3D prothèses dentaires

Cependant, il existe plusieurs générations apparues sur le marché qui diffèrent dans le procédé de fabrication :

  • Impression 3D des moules en résine par la technique de la cire perdue (moulage de précision). En effet, les moules préparés servent, ensuite, comme des récipients pour recevoir la matière choisie par le patient (composite, résine, céramique, métal, alliage).
  • Passage direct à la fabrication de la prothèse dentaire ou même restauration des prothèses cassées ou défectueuses (couronne, dentier, composite).
  • Conception des implants dentaires, des gouttières et des bridges dentaires, fabriqués sur mesure pour chaque patient, tout en respectant la forme de sa bouche, l’ovale de son visage, l’état de sa cavité bucco-dentaire.
  • Les modèles conçus en métal sont généralement couverts par une couche en porcelaine ou en résine calcinable, afin d’accomplir la finition de la prothèse et de lui donner un aspect plus joli et plus naturel.

Il faut noter que toutes les matières employées en impression 3D sont durables, très résistantes et surtout 100% biocompatibles.