Pourquoi porter un soutien-gorge ?

Toutes les femmes portent un soutien-gorge. La plupart d’elles le font depuis un jeune âge mais sans jamais se demander pourquoi ? Certes, chaque femme a ses raisons pour le faire. Toutefois, il n’a pas eu d’explications scientifiques convaincantes   pour approuver les bienfaits ou les méfaits de cette habitude. En outre, il n’est pas indispensable. De ce fait, il est présumé que la gente féminine sont accros à ce vêtement simplement par habitude.

On entend les femmes dire qu’elles se sentent mal à l’aise sans leurs soutiens gorge. Avec le temps, les femmes sont quasiment incapables de juger si ce vêtement est vraiment bénéfique, confortable ou gênant. En outre, nombreuses sont celles qui n’arrivent pas à déterminer s’il s’agit d’un vêtement utile ou d’un simple accessoire. En d’autres termes, elles ne sont pas à l’écoute de leurs corps. Elles cherchent plutôt à représenter l’image déterminée par la société en adoptant plusieurs coutumes dont le port du soutien-gorge.

 

Parallèlement, les femmes essayent toujours de s’adapter avec les exigences de la société dont elles appartiennent. De ce fait, elles n’hésitent pas à se mettre en diète pour plaire à une société qui préfère les silhouettes sveltes ou à s’informer sur le prix d’une augmentation mammaire au bout du monde s’il le faut et à planifier un voyage.

À quand remonte l’historique de cet article de lingerie ?

Avant les années 1900, il n’y avait pas beaucoup de preuves de l’existence de vêtement qui pourraient être considéré comme soutien-gorge. Dans l’histoire ancienne, il y a eu des mentions d’un bandeau attaché sous les seins pour les soutenir et les mettre en valeur ou également autour de la poitrine pour l’aplatir.

Le corset est devenu populaire à partir des années 1500. Il a évolué par la suite en 1800. C’est enfin un vêtement conçu pour mieux positionner et soulever la poitrine. Le soutien-gorge moderne a été inspiré à partir du corset et puis il a été progressivement développé au début du 20ème siècle, dans une tentative de rendre le sous-vêtement plus confortable.

Aujourd’hui, le soutien-gorge a “évolué” encore plus, d’un simple article de lingerie à un accessoire qui accentue la nature sexuelle des seins. Parallèlement, certaines femmes pudiques l’utilisent comme couverture. Les féministes en revanche, ont préféré ne pas porter de soutiens gorge pendant les années 60.

Aujourd’hui, ne pas porter de soutien-gorge est parfois liée avec le féminisme. Mais c’est aussi une astuce de séduction utilisé par celles qui se vantent de leurs jolis décolletés suite à une belle pose d’implants mammaires ou autres actes chirurgicaux d’embellissements.