blepharoplastie-chirurgie-paupieres
Tout savoir sur la chirurgie esthétique des paupières !
14 février 2020
Side-Boob
Suivez la tendance du Side Boob, le nouveau décolleté des stars
16 février 2020
ecchymose-visage

ecchymose-visage

Que vous prévoyez de combler votre sillon nasogénien avec des injections d’acide hyaluronique, atténuer vos rides du front à l’aide de la toxine botulique, ou vous donner un coup d’éclat au visage avec la mésothérapie, ces actes de la médecine esthétique impliquent toujours l’utilisation d’aiguilles pour faire pénétrer le produit de soin dans la peau. Les bleus post-injection font par la suite leur apparition.

Les ecchymoses post-injection, un manque de communication

Les ecchymoses après injection de traitements de la médecine esthétiques nous prennent souvent par surprise, clairement parce que personne n’en parle, et les médecins praticiens s’attardent rarement sur le sujet.

Et lorsque le noir et le bleu font apparition sur votre visage, les patients font de grands efforts pour les cacher. Tout compte fait, notre réticence collective a fait que les ecchymoses et hématomes semblent être une anomalie, alors qu’en réalité, elles font partie des suites courantes et souvent inévitables après injections dans le visage.

Une ecchymose n’est guère une cause de boycott des traitements esthétiques. C’est le prix que nous payons pour la beauté, pourraient dire certains. Mais quand des interventions coûteuses, supposées être « sans temps de convalescence », nous donnent un visage enflé et meurtri pendant des jours ou des semaines, c’est une cruelle ironie.

Peu importe la compétence de votre médecin, il est très difficile d’éviter les ecchymoses après injection d’acide hyaluronique ou de botox. En fait, la plupart des patients voient des ecchymoses après des interventions de remplissage cutané.

En moyenne, 67% des patients ont des bleus après injection de Botox et de produits de comblement, sur la base de 22 études cliniques avec plus de 2700 patients. Ces études de la FDA ont été réalisées par certains des médecins esthétiques les plus expérimentés au monde, ce qui démontre en outre que les ecchymoses après séance d’injection sont courantes même chez les praticiens les plus qualifiés.

Pourquoi les ecchymoses sont plus fréquentes que vous ne le pensez

Plus de 10 millions d’injections de produits de comblement et de neurotoxines ont été administrées en 2018, selon l’American Society of Plastic Surgeons. Et chacun de ces coups d’aiguille posait un risque d’ecchymose dans les sites d’injection. Pourquoi ? Parce que le visage humain est un champ de mines artériel et vasculaire.

Les médecins esthétiques qui réalisent l’injection avec des aiguilles tranchantes à travers le réseau complexe de vaisseaux sanguin irrigant le visage, sans laisser de trace, ont une chance étrange ou une sorte de sorcellerie de leur côté.

La réalité est que toute personne qui subit une injection visage peut avoir des ecchymoses et des hématomes. Ceci n’est pas lié à la nature du produit introduit dans la peau, c’est plutôt associé à l’aiguille, explique le Dr Robert Anolik, dermatologue à New York. « Si l’aiguille à biseaux touche un vaisseau sanguin, elle le perfore, du sang peut être libéré dans la peau environnante, laissant un bleu. Une canule à pointe arrondie peut être utile dans certains cas. Mais si une canule doit être poussée avec une grande force car elle n’est pas assez pointue pour glisser facilement dans la peau, cet acte peut également déclencher des ecchymoses. »

La bonne nouvelle est que ces bleus s’estompent naturellement dans les dix jours qui suivent l’intervention. Ils peuvent durant cette période être camouflés par les produits cosmétiques appropriés. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant, il vous donnera les bonnes mesures à prendre pour atténuer leur apparence et accélérer leur disparition, pour que vous puissiez par la suite vous réjouir du résultat final bluffant de votre intervention.

 

DEVIS EXPRESS
//]]>