La chirurgie plastique du menton ou genioplastie
8 novembre 2016
Les motifs du recours à une augmentation mammaire
12 novembre 2016

Le lipofilling, appelé également lipomodelage ou lipostructure, est une opération de chirurgie esthétique qui consiste, dans un premier temps, à effectuer une lipoaspiration de cellules graisseuses sur le patient, le plus souvent au niveau des hanches, du ventre ou des cuisses.

Puis, cette graisse autologue est réinjectée sur des zones du visage afin de leur restituer une forme harmonieuse comme les pommettes, le front, les tempes ou le menton, ou pour remplir les sillons les plus prononcés du visage comme les plis nasogéniens ou les plis d’amertume.

Le praticien effectuera les prélèvements à l’aide d’une très fine canule d’aspiration insérée par une petite incision dissimulée dans les plis naturels. Pour la réinjection, il pratiquera des incisions de 1 mm par lesquelles il passera une micro canule, au moyen de laquelle il injectera la graisse autologue dans divers plans et directions, ce qui aura pour but d’accroître l’étendue de contact entre les cellules implantées et les tissus receveurs, en vue d’optimiser la résistance des cellules greffées.

Le lipofilling des seins avec la pose des implants mammaires représentent les deux techniques les plus fiables pour modifier et augmenter la taille des seins.

L’injection de graisse autologue pratiquée en chirurgie esthétique, dure en moyenne 30 minutes à 2 heures. Cette intervention nécessite, en général, une hospitalisation ambulatoire voir une journée. Elle se réalise sous anesthésie locale, vigile ou générale selon l’importance et la quantité de zones à traiter.

Le choix de l’anesthésie sera fait lors de l’entretien avec l’anesthésiste qui doit avoir lieu au plus tard 48 heures avant l’intervention. D’autre part, avant le lipofilling, le praticien aura listé et étudié scrupuleusement les corrections à apporter. En ce qui concerne le résultat d’un lipofilling, une première estimation peut être fait à partir de deux à trois semaines, après disparition de la tuméfaction. Mais, il faut patienter trois à six mois pour apprécier le résultat définitif.

//]]>