l’augmentation mammaire étape par étape
14 mai 2016
Chirurgie esthétique et sécurité sociale en France
19 mai 2016

La chirurgie esthétique n’est plus aujourd’hui réservée aux stars hollywoodiennes. Les privilèges d’hier concernent aujourd’hui des femmes et des hommes, jeunes et vieux, fortunés ou moins riches… Désormais banalisée, cette pratique a connu un réel essor depuis ces quinze dernières années.

La médecine offre des solutions pourquoi ne pas en profiter ?

Aujourd’hui, les pays leaders en matière de chirurgie esthétique sont les pays du continent américain comme le Brésil ou les Etats-Unis. La France n’est pas épargnée par cette vague, en effet, la chirurgie plastique et esthétique progresse de 10 % par an, soit environ de 120 000 interventions en 2006 contre environ 70 000 en 1999 ( 5e rang mondial au niveau du nombre d’interventions ).

Les demandes sont donc croissantes, certains l’interprètent par le fait que de nouvelles procédures très légères existent, comme les injections anti-rides. Ces dernières sont rapides et sont moins effrayantes que d’autres opérations telle que la liposuccion qui reste cependant l’intervention la plus demandée aux Etats-Unis. Cela s’explique aussi par le fait que le montant des opérations est resté stable depuis 20 ans, il faut tout de même compter plusieurs milliers d’euros pour une opération quelle qu’elle soit.

De plus, le boom de la chirurgie esthétique est lié à la diversification des patients. En effet, de plus en plus d’hommes et de jeunes gens de moins de 30 ans font appel à la chirurgie plastique.

La chirurgie esthétique concerne actuellement un homme pour quatre femmes. La procédure la plus demandée par les hommes est comme pour les femmes la liposuccion du ventre.

Les jeunes, quant à eux, font de plus en plus appel à la chirurgie par prévention des rides, certaines femmes commencent les injections de Toxine botulique à 25 ans.

Ce culte de la Beauté cultivé depuis des années déjà, s’accroît et se renforce par une médiatisation très importante de ce phénomène.

//]]>