Comment en finir avec l’obésité ?
1 avril 2020
lipofilling visage
Injection de graisse dans le visage : le lipofilling facial
13 avril 2020
implant-mammaire

Prothèses mammaire en silicone ou en sérum ?

Les avantages des prothèses en silicone ?

Diminuer le risque de plis et de dégonflement. Consistance proche de la glande mammaire.

Les avantages des prothèses en sérum ?

En cas de rupture de l’enveloppe, le sérum physiologique est absorbé par l’organisme, et il n’y a pas d’urgence à retirer la prothèse.

Prothèses ronde ou anatomique ?

Quelles sont les différences entre les prothèses rondes et les prothèses anatomiques ?

Les prothèses rondes sont les premières mises en place sur le marché.
La projection dépend du volume de la prothèse. Il existe différents profils (projection, profil plat, profil bas, profil haut).
En ce qui concerne les prothèses anatomiques, il existe ces mêmes types de profil mais celles-ci sont déclinées en plusieurs rapports longueur /largeur.
Ces prothèses anatomiques en forme de goutte d’eau sont “des prothèses sur mesure”, plus adaptées quant à un résultat naturel.

Quel est l’avantage des prothèses anatomiques ?

Ces prothèses donnent un aspect plus nature pour les patientes qui le désirent

A qui s’adresse la mise en place des prothèses anatomiques ?

Ces implants sont proposés aux patientes qui désirent un résultat plus naturel, moins agressif. Sur le plan de chirurgie de reconstruction du sein, ces prothèses sont également beaucoup utilisées.

Implant mammaire en gel de silicone texturé et rond à profil modéré ou moyen

Implant en gel de silicone, à surface texturée, à hauteur moyenne et avec projection de profil modérée

Combien de consultations sont nécessaires avant l’intervention ?

En général, deux consultations sont nécessaires avant l’intervention. La première consultation est le premier contact entre le patient et son chirurgien. L’objectif principal est de savoir si l’indication opératoire pour laquelle la patiente consulte est bonne.

Il appartient au chirurgien d’apporter à sa patiente l’information la plus complète possible sur l’acte chirurgical. Le chirurgien explique les modalités de l’intervention, la durée d’hospitalisation, la situation des cicatrices, le type d’anesthésie, les suites opératoires et les complications possibles même exceptionnelles.

La reconstruction du sein après un cancer

Cette intervention consiste à reconstruire un ou des seins dans les suites d’un cancer après une amputation partielle (tumorectomie) ou totale (mammectomie ou mastectomie (ablation de la glande mammaire partielle ou totale, de l’aréole et de la peau).

L’intervention peut se pratiquer soit en même temps que la mammectomie, soit après cette intervention et les traitements complémentaires par pose d’expandeur tissulaire en premier temps puis la pose d’implant mammaire après une certain temps.

L’intervention chirurgicale a pour but de reconstituer le volume et le galbe du sein manquant et de symétriser le sein opposé.

Le choix de la technique la plus adaptée est affaire de cas particuliers et sera expliquée au mieux par le chirurgien plasticien à sa patiente.
La reconstruction mammaire fait dorénavant partie intégrante du traitement du cancer du sein.
Elle ne gêne en rien la surveillance médicale et doit être proposée chaque fois que possible.
Le chirurgien plasticien doit le plus souvent remédier aux séquelles laissées par une mammectomie.

L’intervention vise alors trois objectifs à reconstituer:

  • le volume et le galbe du sein manquant
  • Symétriser le sein opposé
  • Reconstruire l’aréole
DEVIS EXPRESS
//]]>